In memoriam

Il n'y a pas eu d'enterrement mais pourtant une expression est morte. Il y a un peu plus d'un an déjà et personne ne semble s'en être ému. Le "vivre ensemble". Vous vous rappelez, on le mettait à toutes les sauces. Pas un discours sans y faire référence. Et puis, pschitt! ou plutôt plouf!.

Au 'vivre ensemble' expression à laquelle je préférais 'la bienveillante indifférence' _ vous n'aviez pas envie de vivre avec 7,5 milliards d'êtres humains, ni même avec les 1000 personnes qui vivent autour de chez vous _, on a droit maintenant aux 'gestes barrières', à la 'distanciation sociale', et avec cette troisième vague à 'non essentiel' que les gens prennent pour eux plutôt qu'à leurs commerces.

Comme dit le proverbe, pour vivre heureux vivons cachés, masqués, distanciés _ écarte-toi de mon chemin _, barrièrés _ surtout pas de mélange, tu n'es pas de ma caste. Reste la question. Es-tu essentiel?

Mais deux mots sont entrés dans le vocabulaire: présentiel et distanciel. Bientôt on ne dira plus: "tu me donnes ton 06?", mais "on se voit en présentiel?"

01/04/2021

vivre ensemble, covid

Et aussi

Trump, réseaux sociaux, twitter, facebook 31/03/2021

Zemmour, Bolloré, Europe1, CNews, Élection présidentielle 31/03/2021

Un commentaire :