Que faut-il voir dans cette image?

Fabien Roland-Lévy - © Christian Poulin - Libération

La réponse?

La réponse

Fabien Roland-Lévy - © Christian Poulin - Libération

Ce qu’il fallait voir c’est le téléphone que tient Fabien Roland-Lévy. Le portable n’est même pas dans notre imagination. Il faudra attendre les années 90 pour voir le Bi-Bop qui ne fonctionnait que près de trop peu nombreuses bornes. Il sera abandonné quelques années plus tard. Au journal il y avait peu de lignes de téléphone, huit dans mon souvenir et parmi elles quelques unes avaient accès à l’international. Au vu des dépenses et des heures d’utilisation, on changeait souvent les postes qui y avaient accès... jusqu’à ce que tout le monde sache où téléphoner à l’étranger. Rencontré par hasard, Fabien Roland-Lévy m’a dit que ses enfants lui avaient demandé ce qu’il avait à la main! Et comme on peut le lire sur le poteau, les numéros n’avaient que 7 chiffres. Personnellement je n’ai eu un téléphone chez moi qu’après 9 mois d’attente.

Un commentaire :