image01
image01
image01
image01
image01

 

Le premier jour d'école de petit mille-pates 

 

Il était une fois une famille de mille-pattes. Il y avait papa mille-pattes, maman mille-pattes et petit mille-pattes. Ils habitaient une maison tout en longueur. Ils dormaient dans des lits très étroits mais très longs.

 

Et dans une semaine, ce sera le premier jour d’école pour petit mille-pattes. Le problème c’était qu’on ne peut pas aller à l’école sans mettre de chaussures. Et mettre des chaussures quand on est un mille-pattes ce n’est pas une mince affaire.

 

Petit mille-pattes qui ne rangeait jamais sa chambre n’avait pas non plus rangé les 500 paires de chaussures qui formaient un gros tas au milieu de la pièce et rien ne distinguait les pieds gauches des pieds droits.

 

Papa mille-pattes décida qu’il fallait bien quelques jours pour apprendre à petit mille-pattes comment mettre ses chaussures. 1000 pattes, 1000 chaussures!. Le premier jour petit mille-pattes ne réussit qu’à mettre qu’une dizaine de chaussures.

 

Maman et papa mille-pattes se regardèrent perplexes et cherchaient quoi faire.

 

- Il ne sera jamais prêt, dit papa mille-pattes. On va faire autrement. Et ils rangèrent les chaussures dans deux grandes caisses. À droite les chaussures droites, à gauche les chaussures gauche.

 

Le jour suivant petit mille-pattes réussit à mettre un peu plus de chaussures, mais petit mille-pattes se trompait souvent de chaussures entre celles de droite et celles de gauches.

 

- Et si on peignait les chaussures en couleur, dit maman mille-pattes

 

En moins de temps qu’il faut pour le dire chaussures droites se retrouvèrent rouge et chaussures gauches bleues.

Plus moyen de se tromper mais petit mille-pattes ne réussit à chausser que la moitié de ses pattes. La colère bouillait chez papa et maman

- Il ne sera jamais prêt, répéta papa mille-pattes. On va se moquer de nous et en plus il sera puni.

- Allons on ne va se décourager. Il faut qu’il est confiance. Il suffit de réfléchir un peu. Une solution viendra, dit la maman

 

Maman et papa mille-pattes allaient retrouver petit mille-pattes encore rouge de colère.

 

- Il faut trouver une solution. Tu ne peux pas manquer le premier jour d’école. J’ai une idée, dit papa mille-pattes. Je vais fabriquer une machine à mettre des chaussures.

- Mais ça n’existe pas, dit petit mille-pattes.

- Et bien, justement, nous allons en fabriquer une, répliqua son papa.

 

Et le papa se mit au travail aussitôt, pendant que maman mille-pattes et petit mille-pattes rangeaient les chaussures. Les droites rouges à droite, les gauches bleues à gauche.

 

Au bout de quelques heures, papa mille-pattes s’écria:

- Eurêka. J’ai trouvé comment faire.

Il construisit d’abord un grand distributeur comme ceux qu’on trouve dans les gares pour acheter des bonbons. Puis il construisit un tapis roulant comme il y en a dans les stations de métro à Paris.

 

- Voilà, c’est fini.

- Comment çà marche? demanda petit mille-pattes.

 

C’est simple. On remplit le distributeur de chaussures gauches à gauche, droites à droite. À chaque tour de roue du tapis roulant, une paire de chaussure sort du distributeur va sur le tapis roulant et toi tu n’as plus qu’à poser tes pieds dedans.

Papa mille-pattes avait dessiné un très beau plan pour expliquer le fonctionnement à son fils. Au début, petit mille-pattes loupait beaucoup de chaussures, puis, petit à petit il réussit à toutes les mettre.

 

Enfin le grand jour arriva: le premier jour d’école. Maman avait préparé un copieux petit déjeuner avec des tartines, de la confiture, des fruits. C’est facile de manger quand on est un mille-pattes. Il y a les pattes avec lesquelles on mange les tartines, celles pour manger la confiture, celles pour les fruits.

Grâce à l’invention de son papa, petit mille-pattes arriva à l’heure à l’école avec toutes ses chaussures alors qu’il en manquait toujours quelques unes aux pieds de ses camarades de classe. Son surnom dans la cour de récréation fut tout de suite trouvé. Ses amis l’appelèrent «mille-chaussures» ce dont petit mille-pattes était très fier.

 

De retour à la maison ses parents l’attendait sur le pas de la porte.

- Tu vois, il y a toujours une solution, dit son papa.

- L’école ça sert à cela. Ça sert à trouver des solutions dit sa maman.

 

Et ce soir-là, petit mille-pattes s’endormit très vite et rêva de devenir inventeur.

 

Paris, 2019