image01
image01
image01
image01

 

Jérémy et les vaches tachées 

 

Jérémy n’était jamais allé à la campagne. Sa cousine Cerise l’avait invité tout l’été dans la ferme de ses parents.

Le premier jour, Cerise montra le poulailler à Jérémy: poules, canards, coqs, dindons et même un paon vivaient en liberté dans la cour de la ferme.

Le deuxième jour, Cerise amena son cousin dans les champs.

- Regarde Jérémy, toutes ces vaches sont à mon papa, s’écria Cerise.

- Celles qui ont des taches? dit Jérémy

- Oui, toutes celles qui sont tachées, répondit-Cerise

 

Le papa de Jérémy était teinturier. Tous les voisins lui apportaient des vêtements pleins de taches que le papa de Jérémy enlevait. Jérémy se demanda comment on pourrait nettoyer les vaches.

 

Le lendemain, Jérémy appela son papa qui n’était jamais venu à la campagne lui non plus. Et l’idée de venir nettoyer autre chose que des vêtements plaisait beaucoup au papa de Jérémy.

Le jour-même, le papa de Jérémy se mis en route pour la ferme de Cerise. Sa veille automobile était rempli de seaux, de brosses, de savons…

Le papa de Jérémy arriva à la tombée de la nuit à la ferme.

- Ce serait une bonne surprise si au matin toutes les vaches étaient propres, sans plus aucune taches.

Il attrapa une vache et commença à lui savonner le dos. Puis avec une grande brosse se mis à frotter, frotter très fort. Au bout de quelques minutes, la vache n’était plus qu’une grosse boule de mousse.

Il lui frotta la tête, puis le dos, enfin les pattes car la vache avait des taches partout. Avec de grands seaux rempli d’eau, le papa de Jérémy enleva la mousse. Mais les taches étaient toujours là.

 

Toute la nuit, le papa de Jérémy essaya toutes sortes de savons. Mais jamais les taches ne disparaissait. Il s’assit dans l’herbe, découragé, cherchant un moyen d’enlever ces taches.

Il se rappela qu’il avait peint la chambre de Jérémy. Il lui restait un peu de peinture blanche. À toute vitesse il repartit à Paris et fut de retour avant le lever du soleil.

Le papa de Jérémy repeint toutes les vaches. Plus aucune tache. Son fils et sa cousine Cerise seraient contents, et Jérémy serait fier de son papa.

 

Le papa de Jérémy retrouva toute la famille qui prenait le petit déjeuner et dit en faisant un clin d’œil à son fils

- Vous avez un joli troupeau de vaches blanches? Je n’en ai jamais vu d’aussi propres.

- Elles ne sont pas blanches. Elles ont des taches noires, dit Cerise.

- Pas du tout, dit le père. Venez-voir!

Tout le monde se mit en route alors que le ciel devenait très sombre et qu’un éclair zébra le ciel.

 

Quand ils arrivèrent dans les champs, la pluie avait fait disparaître la peinture. Seule l’herbe était toute blanche. Tout le monde regarda étonné le papa de Jérémy.

Celui-ci expliqua ce qu’il avait fait. Toute la famille se mit à rire et Cerise expliqua que beaucoup de vaches avaient des taches mais que ce n’étaient pas les mêmes taches que sur les vêtements. Celles des vaches étaient très jolies et il ne fallait pas les enlever.

 

Le papa et la maman de Cerise, Jérémy et son papa repartirent vers la ferme. Les vaches regardaient passer toute cette troupe, se demandant pourquoi l’herbe était si blanche.