image01
image01
image01
image01
image01

 

Il y a un bébé qui dort dans le ventre de maman 

 

Un soir, mon papa et ma maman m’ont dit que j’allais bientôt avoir un petit frère ou une petite sœur.

- Mais moi aussi je suis encore toute petite, dit Orane

- C’est vrai. Mais même toute petite encore, tu seras la grande sœur, dit papa

 

Je ne comprenais pas tout ce qu’il voulait dire. Je vais être une grande sœur toute petite. Hum! On va bien voir.

 

Le ventre de maman commença à s’arrondir. On aurait dit qu’elle avait caché un ballon sous son pull-over. J’avais le droit de poser mon oreille sur le ventre, ou de le caresser. Quelques fois je sentais des petits coups venant de l’intérieur.

 

- C’est le bébé qui bouge dit maman

- Est-ce que çà fait mal, demanda Orane

- Non, sourit maman en caressant son ventre tout rond.

 

Il donne des petits coups et ça fait pas mal. Moi, quand j’ai donné un coup de pied à Kevin à la crèche, il a pleuré et moi on m’a grondé.

 

Quand je demandais si j’allais avoir un petit frère ou une petite sœur, mes parents répondaient qu’ils ne voulaient pas le savoir. Il voulait que ce soit une surprise.

- Comme pour toi, dit maman.

 

Moi je préférerais savoir avant pour savoir si je pourrai partager mes jouets.

- Petite sœur ou petit frère, tu joueras avec lui et tu partagera tes joujoux

- Ben non. Avec quoi je vais jouer si je dois donner mes poupées à ma sœur

 

Le ventre de maman grossissait de plus en plus. Peut-être que j’allais avoir une grande sœur ou un grand frère tellement il était gros le ventre de ma maman. J’avais l’impression qu’il était plus gros que moi.

 

- Peut-être qu’il y a mon frère et ma sœur dans ton ventre.

- Non, il n’y a qu’un bébé, mais comme toi, il grossit.

 

De plus en plus, j’aimais coller mon oreille sur le ventre de maman, mais surtout ce que j’aimais le plus c’était de coller ma bouche et dire plein de choses au bébé.

 

- Tu sais, je serai gentille avec toi. Je te ferai plein de bisous et tu pourras jouer avec tous mes jouets sauf avec la maison de Babar.

- Pourquoi pas avec la maison de Babar, dit sa maman qui avait tout entendu.

 

- Parce que GrandPa en fera pour lui…

- … ou pour elle, coupa sa maman

- Et comme çà on en aura deux

- Et vous pourrez vous prêter vos maisons.

- Oui, oui, cria Orane. Sors vite qu’on joue.

 

Sa maman lui expliqua que les bébés naissent au bout de neuf mois et qu’il fallait attendre encore un peu.

- D’abord ce ne sera qu’un bébé. Tu pourras jouer avec lui ou elle quand il aura ton âge.

- Oh non, je serai trop grande et trop vieille pour cela.

- Je vais te dire un secret.

Et s’approchant de l’oreille d’Orane, la maman lui dit:

- Même les grandes personnes aiment jouer. Tu verras. On aime jouer à tout âge. Regarde GrandMa et GrandPa, tu n’as pas l’impression qu’ils jouent tout le temps.

 

Rassurée, Orane s’allongea sur sa maman, sa main sur le ventre tout rond.

- Je l’aime déjà, dit-elle avant de s’endormir.

 

Saint-Loup 2019